Salariés protégés Question/réponses

Crise de nerfs d’un salarié protégé

 

Question d'un salarié protégé LE G…

Bonsoir,

Je suis salarié protégé (délégué syndical et membre du CHSCT). J’ai une surcharge de travail depuis le départ non remplacé d’un collègue. Mes heures supplémentaires de janvier n’ont pas été reconnues.

Suite à un désaccord avec ma hiérarchie directe, celle-ci m’a fait des reproches. Après ceux-ci, j’ai « craqué » en présence de collègues : j’ai arraché mon manteau, crié que je n’en pouvait plus, et me suis effondré. C’est la première fois que ce phénomène me touche. Les pompiers ont été appelés et on m’a envoyé voir un médecin qui m’a arrêté provisoirement pour 5 jours.

Depuis mes collègues ont été convoqués pour témoigner et ont entendus le terme « mise à pied conservatoire ». Je suis épuisé et inquiet. Que dois-je faire? Le fait de faire une « crise de nerf » après un entretien informel sans avoir insulté ou fait preuve de violence envers quiconque constitue-t-il une faute grave ?

Le fait que la surcharge de travail réelle, mais non reconnue par l’employeur, soit à l’origine de cet épisode, que celle-ci a été signalée plusieurs fois, me permet-il d’invoquer une faute de l’employeur aboutissant à cette dégradation de ma santé psychologique?

Merci pour vos réponses.

 Réponse d'un salarié protégéAdmin

Bonjour,

Je ne vois pas de faute grave dans le fait de faire une « crise de nerf » après un entretien sans avoir insulté ou fait preuve de violence, surtout dans le contexte que vous décrivez, si les évènements sont bien interprétés ainsi.  En tous cas, n’abandonnez pas votre poste, malgré l’envie que vous pourriez en avoir, car là, vous seriez passible d’un licenciement pour faute grave. Si votre employeur parle de mise à pied conservatoire, c’est qu’il interprète ces faits et/ou d’autres différemment de vous. Vous avez intérêt à calmer le jeu, à vous faire défendre par vos collègues et à bien leur expliquer vos difficultés, ainsi qu’à l’inspecteur du travail, au médecin du travail et à votre médecin traitant.

Conservez bien les preuves de votre litige sur les heures supplémentaires (je pense que vous les avez) pour en produire des copies si nécessaire.

Vous pouvez invoquer une faute de l’employeur aboutissant à la dégradation de votre santé psychologique ; mais si les choses peuvent s’arranger, chercher plutôt à vous en servir comme menace et bien sûr utilisez cela si l’employeur veut vous licencier.

Si l’employeur renonce à engager un licenciement, voyez clairement et calmement avec lui s’il veut, ou non, que vous fassiez des heures supplémentaires, c’est à lui et non à vous de le décider. S’il ne le veut pas, faites correctement votre travail et s’il y a des retards, ce sera sa responsabilité.

Si les choses ne s’arrangent pas, l’employeur doit suivre toute la procédure spéciale applicable aux salariés protégés. Voir sur le site les articles de la catégorie Salariés protégés. Dans ce cas veillez à ne pas passer pour un fou dangereux et il y a des chances que l’inspecteur du travail refuse l’autorisation de licenciement. Bon courage.

Question d’un salarié protégé :  » Est-ce grave d’avoir pris un objet oublié par une cliente ?  »  

 

 Question d'un salarié protégéGr….

Un client a oublié un objet dans le magasin ou je travaille, moi j’ai attendu deux jours, alors j’ai pris l’objet de la cliente. Et aujourd’hui je suis en licenciement. Comme je suis un employé protégé, je voudrais savoir si c’est une faute grave. Cela fait 22 ans que je travaille dans ce magasin.

Réponse à un salarié protégé Admin

Bonjour,

En principe le vol d’un client est considéré comme une faute grave. Mais, il faut voir les circonstances : nature et valeur de l’objet, le fait que vous puissiez, ou non, identifier qui était la cliente, s’il s’agissait vraiment d’un objet oublié. Par ailleurs, votre grande ancienneté peut jouer en votre faveur.

Si vous êtes un salarié protégé (élu du personnel, délégué syndical…), il n’est pas impossible que l’inspecteur du travail soit moins rigoureux que les juges.

Mais il est clair, que vous n’auriez pas dû prendre cet objet, car le risque de licenciement pour faute grave est grand.

Vous pouvez lire l’article sur le vol et le licenciement et ceux de la catégorie salariés protégés.

Salutations.

Ce site gratuit est financé par la publicité, merci de nous soutenir.

 

Accédez à : la page 1 du site Licenciement pour faute grave

Ou à la catégorie des articles sur les Salariés protégés 

Ou trouvez d’autres questions de salariés / réponses à la suite des articles : Licencié comment s’en sortir ? et Salarié que faire ?

Site conseillé pour une autre catégorie de licenciement : Le licenciement pour inaptitude et sa page le licenciement pour inaptitude d’un salarié protégé.

Le site Licenciement pour faute grave est le 1er site complet d’expertise et conseil autour du licenciement pour faute grave et de la faute grave. Article : salariés protégés Questions/réponses. Les mots clés sont : salariés protégés ; questions réponses ; licenciement d’un salarié protégé ; crise de nerf ; vol ; faute grave ; délégué syndical ; comment s’en sortir ; procédure spéciale de licenciement salarié protégé ; inspecteur du travail.